ChooseMyCompany

Trouvez l'entreprise où vous serez heureux !

Catégorie : Réputation Page 2 of 5

Vinci va construire et gérer la ligne TGV Tours-Bordeaux

Réseau ferré de France (RFF) va confier au groupe français de BTP Vinci la construction et l’exploitation de la ligne de trains à grande vitesse Tours-Bordeaux, un contrat de 7,8 milliards d’euros, a-t-on appris jeudi 15 juillet de sources proches du dossier.

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Goldman Sachs paiera 550 millions de dollars pour fraude

La banque d’affaires américaine Goldman Sachs a accepté de payer 550 millions de dollars pour mettre un terme à une plainte pour fraude, a annoncé jeudi 15 juillet le gendarme de la Bourse américaine, la SEC, dans un communiqué.

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Mecenat.org favorise le mécénat en entreprise

Je vous invite à visiter le site mecenat.org, à l’initiative d’IMS entreprendre pour la cité, qui rapproche les association et les entreprises. Le but est de multiplier le mécénat et les partenariats solidaires entre entreprises et associations.

Un partenariat solidaire, c’est  par exemple, quand SFR s’investit auprès d’ Emmaüs Défi pour organiser des ventes de biens de consommation, réalise des ateliers CV pour les personnes en difficulté.

Autres actions :

Deloitte et Solidarités Nouvelles mettent en place des coaching et des formations dédiées aux personnes en difficulté pour favoriser leur insertion professionnelle.

– Le groupe Accor s’engage aux côtés de l’association ECPAT pour lutter contre le tourisme sexuel, notammment en Asie, en Afrique et au Moyen Orient.

Imprimer sans encre ni laser, c'est possible

Je ne fais jamais de pub pour des produits sur ce blog. Sauf pour ce produit que je viens de découvrir, car il s’agit d’une petite révolution écologique .

Beaucoup d’entreprises cherchent des idées « Développement Durable », en voici une relativement facile à mettre en place dans les entreprises

Une nouvelle imprimante (Prepeat) vous permet de réduire très, très fortement votre consommation de papier et de consommables.

Car cette éco-imprimante du futur n’utilise tout simplement aucun consommable (encre, poudre…) et opère sur un papier spécial ré-imprimable.

Coût de l’imprimante : 4000 euros (40 fois le prix d’une imprimante standard noir et blanc).

Coût de la feuille : 2,4 euros (vs 0,01 euro pour une feuille standard), mais réimprimable 1000 fois, donc au final 4 fois moins chère (si vous arrivez à ne pas les jeter, évidemment…).

Coût de l’encre / cartouche laser : 0 euros (pas de besoin)

Un business model probablement difficile à assumer aujourd’hui mais qui devrait faire des ravages très vite.

Pour les plus sceptiques, voici une petite démo.

[youtube AQiXONfGwDc]

PepsiCo prend soin de la santé de ses salariés

PepsiCo France propose à ses collaborateurs la possibilité de réaliser un check-up médical complet tous les 2 ans et, tous les ans pour les collaborateurs de plus de 45 ans.

Les résultats de ces check-ups, intégralement pris en charge par l’entreprise (coût, demi-journée pour réaliser les examens), sont confidentiels et transmis dans un délai de 7 jours au collaborateur.

Selon le DRH, Marc-Henri Bernard, « Prendre soin de ses collaborateurs, est une problématique de développement durable. Nous voulons assurer la bonne santé de nos collaborateurs dans la durée. Nous sommes dans une logique de prévention« .

Nature & Découvertes. Les réseaux verts.

Nature & Découvertes a crée les « réseaux verts ». Ce sont les salariés spécialement formés par l’enseigne pour relayer la politique développement durable, dans leur magasin et auprès des clients. Ces salariés sont garants du respect de la politique environnementale de l’entreprise et conduisent des réunions bimensuelles au sein de leur magasin.

Ce que je trouve bien dans ce système, c’est que le « chef de l’environnement » est le chef dans son domaine, et tout le monde semble le respecter. Il peut être amené à sérieusement recadrer le directeur du magasin si besoin. En matière de développement durable, la hiérarchie est différente.

Nature & Découverte est une entreprise familiale détenue à 80% par ses fondateurs (François et Françoise Lemarchand, mari et femme dans la vie), à 11% par les collaborateurs et 9% par la banque CIC.

L’entreprise communique sur le fait que l’environnement est eu coeur de la stratégie de l’entreprise.  Cette initiative montre que des actions suivent.

Autre fait, l’entreprise est la première du secteur de la distribution a avoir été certifiée en 2006 ISO 14001 (une norme de management environnemental).Cela lui impose d’améliorer chaque année ses indicateurs en matière de tri de déchets, santé et sécurité.

Enfin, Nature & Decouverte a une approche différente de la vente, elle est guidée par l’envie de  faire de la pédagogie auprès des clients. Cette approche peut susciter des vocations de « vendeurs ». Si vous faites partie de l’entreprise, votre avis nous intéresse !

Bouygues Immobilier. Quelle vision du développement durable ?

Danone. Objectif neutralité carbone.

Danone n’appartient pas à un secteur d’activité soumis à Kyoto et aux quotas de C02.

Mais le groupe veut néanmoins explorer une voie lui permettant d’atteindre la neutralité carbone pour ses marques d’eau et de produits laitiers. Un bel objectif !!!

Et ce, de deux façons :

Réduction à la source de ses émissions : objectif -30% en 2012

Compensation des 70% restants (soit 200 000 tonnes de Co2) via son Fonds pour la Nature (doté de 4 millions d’Euros), qui développe notamment un inédit projet de restauration d’une zone humide au Sénégal

Ce Fonds pour la Nature vise à soutenir des projets combinant la gestion des ressources en eau et la captation du CO2 dans les zones humides. Car les zones humides fixent 25% du carbone de la planète, d’où l’idée de créer un système similaire à celui du « Mécanisme de développement propre » instauré par le protocole de Kyoto, permettant aux entreprises de compenser leurs émissions.

Au Sénégal, l’objectif est de restaurer la mangrove, importante zone de séquestration et de captation du carbone. Ainsi, 400 villages de la région de la Casamance et du delta du Saloum participent, avec l’Oceanium, une association locale, à la replantation des mangroves, soit 25 millions de palétuviers sur 5000 hectares.

Suivront sûrement: marécages, deltas, mangroves, prairies d’altitude et tourbières, qui jouent un rôle considérable dans les changements climatiques mais qui apportent également des services écologiques non négligeables en fournissant 25% des ressources alimentaires.

Source : Novethic

Merci. 100% des bénéfices reversés à des associations malgaches.

Merci

« Quoique vous fassiez, faites le bien ! ».

C’est la devise de Mme Marie-France COHEN, fondatrice de Merci, un magasin solidaire dédié à la mode et à la maison et dont tous les bénéfices sont reversés à des associations aidant les femmes et enfants de Madagascar.

La fondatrice des magasins de vêtements de luxe pour enfant, Bonpoint, a décidé de revendre sa marque pour concrétiser son rêve : un magasin de 1500m2 qui « ressemble à la vie ».

Basé dans le 3ème arrondissement de Paris, on y trouve donc livres, fleurs, parfums, mercerie, rangements, mode, jardin…à tous les prix ; des marques de petits créateurs comme des marques de renoms…

L’idée derrière est de réaliser un bénéfice entièrement reversé à des associations malgaches. L’attachement à Madagascar est fort depuis qu’une partie de la production de Bonpoint s’est faite là-bas.

« D’où la volonté de les aider concrètement ».

Marie France COHEN a aussi son idée du bonheur : « être dans l’action et s’entourer de belles personnes », entendez fréquenter des gens talentueux.

L’attente envers ses salariés est donc forte. Pas question de ne pas donner le meilleur de soi-même.

Mais pour une bonne cause.

Source : Dirigeants Chrétiens, n. 36, juillet-août 09

Société Générale. Le Business Game sur la RSE

La finale du business game « CITIZEN ACT III« , organisé par la Société Générale, sur le thème de la responsabilité sociale et environnementale, a été remportée par une équipe française.

C’est l’équipe d’HEC « it’s up to you »qui a gagné avec son projet de microcrédit. Ils ont imaginé un site internet pour développer le microcrédit sur le modèle « peer to peer ». L’idée est de permettre aux clients de la société générale de choisir et d’investir financièrement dans des projets de micro-entrepreneuriat.

Le deuxième prix est remis à l’équipe chinoise Tsinghua University « finger light » pour récompenser son projet éco responsable. L’idée est d’installer un logiciel dans un distributeur de billets qui permet aux particuliers de faire des dons de faible montant au bénéfice de projets à but non lucratif.

Les étudiants algériens de l’école supérieure de Banque « Youth Citizens Team » sont arrivés à la troisième place. Il ont proposé la mise en place d’un éco-label pour récompenser les entreprises éco responsables selon des critères qualitatifs et quantitatifs. Si l’entreprise est bien notée, elle pourra ainsi emprunter à taux préférentiels.

Un Business Game « intelligent », tourné vers l’avenir, qui fait émerger des idées citoyennes et réalistes. La Société Générale ne se contente pas de reprendre un cas concret de son vécu d’entreprise.

Reste à espérer que la Société Générale mette en œuvre certaines de ces propositions. Je suis certaine d’ailleurs, qu’au delà des 3 finalistes, il y a une mine d’information intéressante parmi les participants (55 équipes sélectionnées, venues de 25 pays).

Et bravo à ces petits génies de la RSE qui débutent leur vie professionnelle plutôt dans un bon état d’esprit !

citizen act

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén