ChooseMyCompany

Trouvez l'entreprise où vous serez heureux !

Catégorie : Environnement de travail Page 2 of 5

"Office code", le comparatif des cultures d'entreprises européennes

L’ouvrage « Office code » est édité par Steelcase, il décrypte la diversité culturelle de l’espace de travail en Europe.

Ce livre a pour vocation de définir les habitudes et les coutumes par pays et donc de mieux cerner les attentes des entreprises en terme d’utilisation de l’espace de travail.

Plusieurs pays sont passés au crible:

Les Pays Bas sont un pays très égalitariste. Tous les salariés sont logés à la même enseigne et les supérieurs hiérarchiques ne bénéficient pas d’un aménagement particulier.

Les britanniques avalent généralement un sandwich devant leur ordinateur en guise de déjeuner.

En France, les rituels sociaux au travail sont très importants. On prend souvent la pause entre collaborateurs pour parler de sujets personnels et professionnels.

En Italie, le hall d’entrée et le bureau des dirigeants sont souvent les seuls espaces où un soin particulier est apporté à l’aménagement.

En Allemagne, les bureaux sont conçus pour offrir un maximum de lumière. L’espace individuel est primordial, l’espace partagé n’existe pas.

Pour peu que ces stéréotypes paraissent simplistes, ils reflètent de réelles tendances culturelles à prendre en compte pour améliorer les rapports entre nationalités au travail.

Malgré la tendance à la généralisation de la culture et des modes de vies, certaines différences persistent et peuvent être un frein aux résultats d’une entreprise. De plus en plus de groupes fusionnent avec des entités étrangères et sont, de fait, dans la problématique du travail collaboratif entre étrangers.

Partant du postulat que l’aménagement de l’espace participe au bien-être des équipes, et donc aux résultats et à l’engagement des employés, Steelcase propose des solutions concrètes aux entreprises cosmopolites.

office code

Comédie musicale Henkel / Secours populaire

Un exemple de beau projet collectif  et de solidarité d’entreprise.

casino de paris

Des salariés d’Henkel (entre 20 et 30 personnes, selon les différentes sources) participent avec des professionnels du spectacle à une comédie musicale au profit du Secours Populaire (l’intégralité de la vente des places est reversée au Secours Populaire).

Les plus de la démarche pour les collaborateurs :

– Ils découvrent / mettent à profit leurs talents artisitques

– Ils montent un projet collectif de solidarité

– Ils apprennent à se connaitre dans un contexte différent

– Ils renforcent leur esprit / fierté d’appartenance

Et surtout ce spectacle donne du sens à leur travail, une raison supplémentaire d’appartenir à une entreprise.

Les 26, 27 et 28 février au Casino de Paris. On peut réserver les places via le site officiel.

Source Julienmartel.net

Le stress et l'entreprise, le gouvernement retire sa liste !

24h après la publication du classement en « orange » ou « rouge » des entreprises n’ayant pas conclu d’accord contre le stress, il n’est plus accessible sur le site du ministère du travail. Après avoir stigmatisé les entreprises n’ayant pas signé d’accord contre le stress, le gouvernement se retire.

Rappel : le gouvernement avait  demandé aux entreprises de plus de 1000 salariés d’engager avant le 1er févr 2010 des négociations en vue d’accords ou de plans d’action sur les risques psychosociaux.

Quelques jours après la date butoir, le gouvernement a fait comme à l’école, les entreprises qui ont conclu un accord apparaissent en « vert » sur la liste, en « orange » celles qui ont des négociations en cours et en « rouge » celles qui n’ont pas entamé les démarches.

Distribution gratuite de « bons points » pour les « verts », alors qu’un accord ne suffit pas, encore faut il savoir ce qu’il y a dedans. La question de l’efficacité des plans d’action mérite d’être posée, non ???

Quant aux « oranges » et « rouges », ils deviennent aux yeux de tous les mauvais, les méchants. Et  cette réputation ne plait pas aux « oranges » et « rouges », ils demandent donc très très vite à ce que cette liste soit retirée, et c’est chose faite.

Voila ce qu’on trouve sur le site du ministère « A l’issue de la première classification, de nombreuses entreprises classées en rouge et orange ont fait part de leur intention d’engager ou de poursuivre des démarches en matière de lutte contre le stress. Nous nous employons à préparer une nouvelle photographie de la situation des entreprises ».

Moi je ne crois pas que les  « oranges » et « rouges » se soient pris un électrochoc et aient décidé de travailler très dur et très vite sur ces sujets, je crois surtout que les « oranges » et les « rouges » n’étaient pas contents du tout et qu’ils se sont fâchés « orange voir tout rouge »…

Voila ce que donnaient les listes :

Les « verts »: PSA, GDF Suez, Sodexho, Thales, Rhodia, et bien d’autres, la liste est ici.

Les « oranges »: France Télécom, Décathlon, Sony, Maaf…

Les « rouges » Picard, GSK, Alyzia, GlaxoSmithCline, Labeyrie, C&A France …

Une information de toute façon insuffisante pour se faire un jugement sur l’entreprise et sa gestion du stress.

minist

Lipdub Leroy Merlin Saint Etienne

Décidément, c’est la mode des Lipdubs. Cela dit, c’est quand même marrant !

[youtube k7xF8CiedlY]

SNCF. Bien payé, peu de travail

La Cour des Comptes publie son rapport annuel. Celui concernant la SNCF est édifiant.

Les durées réelles du travail.

Elles sont inférieures à leurs durées théoriques imposées par la loi. Ainsi :

– Au total, la durée journalière de travail effectif moyenne des conducteurs est de 6h22 (durée à distinguer du
temps de conduite, lui même inférieur)

– Les conducteurs de ligne travaillent effectivement 6h14 par jour, soit 1h35 de moins que la durée de travail
théorique ;

– Les conducteurs de manœuvre travaillent 7h25, soit entre 20 et 35 minutes de moins ;

– Les agents d’accompagnement de la branche Voyageurs France Europe (VFE) travaillent 6h13, ceux de l’activité TER,
6h08, soit environ 1h35 de moins.

La palme revient aux agents du RER B dont le temps de travail effectif des agents descend à 5h50 par jour.

Les grèves

– En 2008 = 123 166 journées perdues

– En 2007 = 423 307 journées perdues, soit le record de ces 10 dernières années

– En 2006 = 129 213 journées perdues

Les rémunérations et les avantages

– Le coût d’un agent a augmenté de 22,8% entre 2002 et 2008 (notamment en raison de hausse générale des salaires, supérieure à l’inflation en 2005,2006 et 2007)

– Entre 2001 et 2007, les mesures d’augmentations générales ont été de +10,95%, soit un chiffre inférieur de 0,93% à celui de l’inflation, mais de 4,81% supérieur à l’évolution des mesures générales en faveur des fonctionnaires.

– Enfin, 840.000 personnes (cheminots, retraités et membres de leur famille) bénéficient du système des billets gratuits ou quasi-gratuits au sein de la SNCF

Je me demandais pourquoi je payais si cher mon aller retour Paris-Bordeaux. Maintenant je sais.

Et pourtant, je suis pour les services publics, pour leur maintien et leur renforcement.

A condition que le service, ce ne soient pas les usagers qui le rendent aux agents.

Sinon, j’appelle cela du racket social.

Si vous voulez vous faire plaisir, le rapport complet est disponible ici

Facebook. Quand les locaux reflètent la culture d'entreprise

L’entreprise Facebook favorise la communication entre ses salariés, les interactions et les connexions. Quoi de plus normal -me direz-vous- quand son business repose sur ces principes ?

Et cela commence par ce qui se voit, donc l’environnement de travail.

Au delà de leurs designs alléchants et des atmosphères conviviales et cool qui se dégagent, de tels locaux sont un premier rempart au stress. Parce qu’ils sont joyeux, parce qu’ils sont lumineux, mais surtout parce que ces espaces ouverts favorisent la rencontre, et donc la solidarité.

Et la solidarité réduit le stress.

On se plaint beaucoup d’un trop grand individualisme dans nos entreprises, de ce manque de solidarité.

Des locaux ne feront pas tout.

Mais ils symbolisent une culture et influencent des pratiques.

Ci dessous les photos de locaux de Palo Alto, US.

facebook1facebook2facebook3facebook4facebook5

Lipdub Groupe Beaumanoir, tout le monde danse sur ABBA !

On sait que le Groupe Beaumanoir recrute fort, il sont en plein développement. On en parle ici.

Pour en savoir plus sur l’entreprise, je vous conseille de visiter le site internet. On y retrouve une ambiance familiale, associée aux moyens d’un grand groupe. Pas un mot sur l’histoire du groupe (un peu dommage je trouve), tout est question d’avenir et de développement.

On y prône la simplicité et la convivialité. Selon Roland Beaumanoir, « le goût de la  fête fait partie de notre ADN ».

Plus de la moitié des salariés du siège ont participé à un lipdub sur la musique d’ ABBA.

[youtube X0XjHhhamDQ]

Un clip qui donne la pêche. On salue le travail d’équipe, et le cameraman. Beaucoup de mouvements, de chorégraphies, de sourires et jolies filles (Où sont les hommes ????).

Si vous être salarié de l’entreprise, votre témoignage nous intéresse. Est ce une entreprise où il fait bon vivre  Recommanderiez vous cette entreprise à un ami ?

L'entreprise peut elle interdire à ses salariés de tenir un blog ?

Yves Nicol, avocat et bloggeur répond à cette question.  C’est la suite du premier épisode « créer son blog et parler de sa vie professionnelle… »

Tenir un blog est, pour un salarié, est un droit fondamental, une liberté civile à rapprocher de la liberté d’expression. Par conséquent, il est impensable qu’une entreprise interdise à un salarié, tant la création d’un blog, que son expression par ce moyen.

Les textes protecteurs ne manquent pas pour rendre impossible toute interdiction que tenterait une entreprise.
– L’article 9 du Code civil : « chacun a droit au respect de sa vie privée ».
– La Convention Européenne de sauvegarde des droits de l’Homme, article 8 : « toute personne a droit au respect de sa vie privée et familiale, de son domicile et de sa correspondance. »

Le contrat de travail

L’entreprise ne dispose d’aucun moyen d’action pour imposer à ses salariés une réserve dans les propos qu’il tient sur son blog. La relation qui régit l’employeur et le salarié est celle du contrat de travail. La tenue d’un blog relève de la vie personnelle. Une clause du contrat de travail qui interdirait la tenue d’un blog ou l’invitant à y modérer ses propos, ou encore à lui interdire d’y évoquer l’entreprise, serait nulle de mon point de vue, et sans aucune portée.

Règlement intérieur et charte internet

Dans chaque entreprise d’au moins 20 salariés, le règlement intérieur, qui est obligatoire, permet à l’employeur de fixer des règles de conduite au quotidien, comme la discipline, l’hygiène sécurité…et Souvent, une Charte informatique est annexée au règlement intérieur, afin de réglementer l’usage des outils informatiques et d’internet par les salariés.

Mais attention, ce règlement intérieur n’a de portée qu’en ce qui concerne la relation de travail stricto sensu. Toute clause interdisant à un salarié de tenir un blog personnel ou le contraignant à informer préalablement son employeur serait illégale. En tout état de cause, pour avoir une portée, le règlement intérieur doit préalablement être soumis aux représentants du personnel ainsi qu’à l’inspecteur du travail. Ce dernier interdirait sans aucun doute une telle clause.

Une initiative intéressante

Hub télécom, opérateur télécom, vient de créer un blog interne destiné aux collaborateurs. L’entreprise, qui compte 500 collaborateurs, procéde à une création intéressante, dans un contexte interne mouvementé d’acquisition d’une autre société.

Ce blog, baptisé « En route ensemble », comprend des données sociales utiles, informe sur les chantiers en cours, mais surtout permet aux collaborateurs de s’exprimer. Les salariés posent des questions et peuvent réagir sur les sujets ; Il ne s’agit donc pas du tout d’un intranet, mais bien de l’esprit blog.

Cette initiative me semble aussi utile qu’intéressante, pour canaliser l’expression des collaborateurs. En l’espèce, il s’agit bien sûr d’un contexte d’entreprise particulier, mais il est probable que l’utilité soit très réelle un peu partout. Quitte à tenter l’expérience de façon éphémère et à titre de test.

TCE Solar offre la conciergerie

TCE Solar est une des rares PME a avoir sauté la pas de la « conciergerie d’entreprise ».

Cette société basque est spécialisée dans l’énergie solaire.

Chaque mardi, une personne de la conciergerie leur rend visite.

Ce qui est proposé : panier de légumes achetés sur le marché,  repassage de chemises, prise de rendez vous pour la révision d’un véhicule…

Les collaborateurs ont accès à tous les services qui peuvent leur simplifier la vie.

Les salariés paient le même tarif que s’ils avaient fait les démarches eux même.

France Telecom, le questionnaire aux salariés

La direction de France Télécom a décidé de s’intéresser à l’origine du mal, après la série de suicide au sein de l’entreprise.

Elle a proposé un questionnaire très complet (170 questions) à l’ensemble de ses salariés, vous pouvez voir le questionnaire complet ici. Le questionnaire a visiblement inspiré les collaborateurs. 80% des effectifs ont répondu (soit près de 80 000 personnes).

Voir l’article sur Europe 1.

On dirait que tous nos espoirs de changement reposent sur France Télécom…Nous attendons tous les résultats de ce questionnaires, surtout les actions qui vont suivrent d’ailleurs. France Télécom va peut être à l’avenir servir d’organisation modèle, qui sait ? Oui, si elle sait exploiter ces résultats et réagir.

Tout les médias se concentrent sur France Télécom, mais la majorité des entreprises sont concernées par le stress professionnel. Pourtant, aucune ne réagit. Il faut absolument voir à ce sujet le reportage de Télérama auprès de la (maintenant célèbre !) psychanalyste Marie Pezé, « 27 jours en compagnie des fracassés du travail », découvert grâce au blog en aparté.

Sur le stress professionnel, voir le dossier complet sur Exclusiverh.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén