ChooseMyCompany

Trouvez l'entreprise où vous serez heureux !

Comment faire sa propre lettre de recommandation ?

« Chef, vous vous rappelez que je m’en vais dans une semaine, hein ? Vous pourriez me faire une petite lettre de recommandation svp ? »

« Bien sûr. Ecrivez ce que vous voulez et je vous la signerai….Restez crédible, hein « 

« Pas de problème ! Merci chef »

Et voilà notre ami salarié qui retourne à son bureau, partagé entre le sentiment de victoire et le vertige de la page blanche.

Cher écrivain d’un jour, voici mes modestes conseils pour bien construire votre chef d’oeuvre :

La lettre peut se faire ainsi :

1. Rappel du poste, de la mission (2 lignes max) et des principales responsabilités (3 lignes max)

2. Rappel de l’ancienneté dans l’entreprise et dans le poste, éventuellement des anciennes responsabilités tenues (vraiment facultatif)

3. Principaux succès obtenus (chiffrés si possible, exemples de réalisations..)

4. Énoncé des principales compétences (4-5 max) si possible en lien avec  la réalisation de la mission

5. Petite phrase personnelle du manager « à titre personnel, j’ai apprécié travailler avec … » avec énoncé de quelques qualités personnelles (2-3 max).

6. Rappel de la raison du départ de l’entreprise, en le tournant positivement (« nouvelle orientation à sa carrière », « raisons personnelles »…). Ne rien dire qui pourrait sous entendre que vous, ou le patron, puisse se réjouir de votre départ. Faites en sorte de montrer que tout le monde regrette votre départ et que la relation avec votre patron est formidable.

7. Recommandation finale, plutôt large afin de ne pas restreindre les opportunités : « Ainsi, je recommande fortement M. … pour tout poste lui permettant d’exprimer au mieux les compétences et les aspirations mentionnées plus avant ! »

8. Indiquer que votre patron reste bien évidemment à la disposition pour toute information complémentaire

Dernier conseil : assurez vous que ce qui est écrit correspond à ce que pense en grande partie votre patron. Demandez lui franchement s’il valide vraiment ou s’il signe pour faire plaisir. Ça l’oblige à s’engager moralement vis à vis de vous.

Sachez que beaucoup de futurs employeurs appellent l’ancien et que ce qui est dit au téléphone est en général bien plus réaliste.

Ça y est, direction l’imprimante. N’oubliez pas le papier à en-tête !!!

Précédent

SGS. Quelles différences entre hommes et femmes ?

Suivant

Pour ceux qui se demandent où l'on va…

  1. Jh

    Merci pour tous ces bons conseils !
    La question est : ces lettres de reco ont-elles réellement un impact favorable ? ou n’ont-elles aucune crédibilité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén